Jeu, bibliothèque et jour de pluie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le nouveau concept de la bibliothèque s’inspire du monde de divertissement, de la technologie, du commerce, de la culture au sens le plus large du terme, dit-on. Et la relativisation du livre au sein de la bibliothèque est un des défis auxquels cette institution est confrontée.

Le livre est désormais en concurrence avec d’autres ressources documentaires : films, musique, jeux, etc. Cela signifie qu’il y aura de plus en plus de collections, d’espaces et de spécialistes hors-les-livres.

Déjà, on prévoit des ludothèques dans certaines nouvelles bibliothèques: ce sera le cas à Monique-Corriveau à Québec. Et tous les projets à venir, à ma connaissance, seront dotés d’espaces pour tenir des activités de jeux vidéo. La bibliothèque vit aussi son syndrôme de la gamification et son image de marque pourrait avantageusement s’y convertir et ajouter à l’expérience du lieu.

Pour soutenir cette tendance, je connais déjà quelques bibliothécaire spécialisés dans les jeux – pas dans les livres, dans les jeux. L’un d’entre eux, Thierry Robert partage sa passion sur le Web via son blogue privéssionnel, Ludicité et via Espace B. Ce geek est une référence des plus solides en matière de veille, d’analyse et de stratégie de médiation, culturelle et numérique, autour du jeu. Il documente également la progression de l’offre de jeux vidéos dans les bibliothèques du Québec. (Et, récemment, on pouvait constater que, pour le moment, le Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec devance les autres).

Les jeux ont été disponibles en bibliothèques dès leur apparition, au début du XVIIIe. Aujourd’hui, ce fait contribue à l’arsenal des arguments avancés en vue de justifier la présence, plus affirmée que jamais,  de ce type de productions culturelles. C’est le cas notamment des jeux de tables.

Dans le genre, je dois à Thierry quelques découvertes dont Les Aventuriers du Rail  que j’ai mis à profit en ce dimanche pluvieux (voir le diaporama). La version Europe vaut plus de 80$. À ce prix, ce n’est pas un loisir tout à fait démocratique, voilà bien une raison de l’offrir en bibliothèque. Et, il faut investir un peu de jus de cervelle pour les règlements même si on considère, suivant notre expert, que ce jeu fait partie des jeux tremplins décrits, par lui, ici :

Les jeux tremplins sont des jeux de société qui servent à la fois d’initiation aux jeux de société en étant très accessible, c’est-à-dire rapide à jouer et avec des règles simples, tout en offrant un défi intéressant grâce à leur grande rejouabilité.
La majorité des jeux tremplins actuels sont fondés sur les grands principes des jeux allemands, apparus durant les années 1980 et 1990. Ces derniers sont aussi appelés « eurogames » ou « designer games » en raison de l’accent qui est mis sur le nom du concepteur sur la boîte de jeu. Voici quelques grands concepts de base de ce type de jeux :

  • Les joueurs n’interagissent que de manière indirecte. Dans nombres de ces jeux, la stratégie principale du jeu est de restreindre les actions des autres joueurs sans les cibler directement.
  • Les jeux allemands priorisent la stratégie sur le hasard ainsi que les thématiques économiques sur les thématiques militaires.
  • Les règles de ces jeux sont assez simples et le temps de jeu reste assez court (entre quarante-cinq minutes et une heure et demie).
  • Ils visent une clientèle de jeunes adultes, mais peuvent être joués à tous les âges (sauf les jeunes enfants).
  • La partie se termine en même temps pour tous les joueurs (contrairement aux classiques comme Monopoly et Risk).

Selon Scott Nicholson, la sélection des jeux tremplins devrait comprendre, outre les Aventuriers du Rail : Carcassonne et Les Colons de Calane. Thierry ajoute à cette liste : Blokus (j’avoue) et Dominion.

Heureusement, tout de même, j’ai trouvé, in english, un tutoriel sur Youtube pour les explications et une recension pour Les Aventuriers du Rail. Tiens, les ludothécaires, vous pourriez nous en faire des tutos et des vidéo-recommendations en français ? Et quelles sont les bibliothèques qui disposent de cette sélection des incontournables parmi les jeux contemporains (c’est-à-dire, crées après l’an 2000) ?

Si le sujet de la gamification vous intéresse vous pouvez lire cet article qui conjugue cette tendance au futur : What is the Future of Gamification [Survey].

Vous pouvez aussi entamer la conversation avec Thierry Robert, lui-même.

About these ads

3 réponses à “Jeu, bibliothèque et jour de pluie

  1. Ping : Jeu, bibliothèque et jour de pluie | Jeu...·

  2. Ping : Jeu, bibliothèque et jour de pluie &laqu...·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s