La nanoveille de la semaine : 30 mars 2012

Une nanoveille, une nanocollection de liens choisis, comme on dit des morceaux choisis, une sélection de mon butinage de la semaine, une page de curation culturelle avec un angle social et féministe.

1.  Dilemme moral : plagier ou piéger.   Leur professeur les a piégés. Un faux auteur, des commentaires contrefaits, une dissertation bidon et des étudiants qui copient sur Internet pour y répondre. Quel comportement est le plus moralement discutable ici? Celui de l’étudiant plagiaire ou du professeur faussaire?  Belle éducation sentimentale sur le web…Rémi Mathis répond  : Éduquons à l’esprit critique, pas au mépris du travail des autres.

2. Et maintenant, vrai ou faux journaliste ?  Après celle de l’auteur,  cet article du Smithsonian annonce la mort du journaliste et l’invention du modèle logiciel ou, en d’autres termes, «the beginning of a world where our news comes to us untouched by human hands and armies of angry writers are out of work.» [En anglais].

3. Harry Potter est devenu un récit numérique. Le lectorat mondial du livre numérique est en hausse selon des statistiques récentes : en Angleterre et aux États-Unis, 20 % des gens se sont déjà procurés des livres numériques, contre 5 % en France. Cette situation ne diminuera certainement pas avec la disponibilité de Harry Potter sur ce support depuis cette semaine. Par ailleurs, le piratage augmente toujours davantage chez les Moldus…Voici le classement des meilleurs tablettes pour s’y adonner, je veux dire…à la lecture numérique. Selon le magazine Wired, c’est le Kobo Touch qui remporte la palme.

4. Les bibliothèques s’éclatent sans complexe. Tout est document, les bibliothèques élargissent leur offre, leur territoire, leur projet éditorial. Certaines bibliothèques académiques, comme celle de la NYU, s’engagent dans la business de la publication (mais ça pourrait aussi arriver aux bibliothèques publiques):

University libraries have realized that there are new kinds of services that they can provide to scholars and authors—and in some cases, this has meant that they have gone into “publishing,” which I try to think of in the broad sense of “making scholarship public.” Library publishing is just part of a whole continuum of services that libraries offer to support scholarly collaboration and research, which might include data management, curating scholars’ born-digital research collections, providing guidance on copyright and intellectual property, and making the research results available. I see libraries engaging with scholars more deeply and at more points in their work.

Pendant ce temps, la Grande bibliothèque/BanQ propose une collection de 500 jeux vidéo pour les consoles Xbox 360, Wii et PlayStation 3. D’autres bibliothèques et des musées envahissent Pinterest : pour savoir comment gérer votre image en images si vous êtes une entreprise culturelle, c’est par ici [présentation, en anglais].

5. La littérature érotique à la frontière. Le Canada censure des mangas érotiques homosexuels [en anglais]:

Canadian customs has long had a reputation for being quick to seize any comics they find potentially obscene, and Tom Neely learned that the hard way this morning, as Canadian customs officers reportedly confiscated the five copies of the Black Eye anthology that he was bringing with him to the Toronto Comic Arts Festival.

Plus chanceux, le roman Fifty Shades of Grey par E.L. James, un inconnu dont le style a été qualifié de «mommy porn»  ou «“Twilight” for grown-up», a atteint le top 10 des best-sellers en ligne du New York Times sans être incommodé jusqu’ici. Mais, la parodie  de ce livre diffusée sur le blogue d’un de ces plus fervents critiques, Andrew Shaffer (@EvilWylie), spécialiste de littérature érotique, connaîtrait maintenant autant de succès avec un produit de qualité supérieure.[En anglais].

6.  Pour le plaisir et pour la terre. Voir les photographies d’enfants de Nan Goldin et découvrir l’activité de Simon, un crieur public de tweets :

En souvenir du temps où les crieurs sonnaient leur clochette puis scandaient les mots des habitants des alentours. Les déclarations d’amour des timides, les coups de gueule des mécontents, les coups de pub des commerçants. Dès maintenant, tweetez vos mots d’amour ou d’esprit en 140 caractères avec le hashtag #crieurpublic. Simon les gueulera pour vous.

Puis, on ferme toutes les lumières demain, même celles des écrans,  pendant une heure pour la terre.

| Photo : Cette érablière gothique est celle du Pied-de-cochon, 2010, par Marie D. Martel, licence : cc-by-sa |

About these ads

Une réponse à “La nanoveille de la semaine : 30 mars 2012

  1. Ping : La nanoveille de la semaine : 30 mars 2012 | O.B.N.I | Scoop.it·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s